drapeau rougeLors du dernier WordCamp à Montréal, j’ai assisté à plusieurs conférences sur le marketing, la technique et la gestion.

Durant la conférence « Money talks : How to not get robbed », Brian Rotsztein, expert en marketing, a identifié les drapeaux rouges ou les signes qui vous disent que ce n’est peut-être pas un bon client pour vous. J’ai pensé vous partager ceux qui sont en lien avec la profession d’adjointe virtuelle, que vous soyez spécialisée en administration, en linguistique, ou en services Web.

Attention à ces drapeaux rouges :

  • Le client demande un devis sans vous parler. Comment savoir exactement ce dont il a besoin, l’envergure du projet, les détails, les délais, etc.?
  • Le client potentiel demande un « bon prix » parce que c’est un autre de vos clients qui l’a référé.
  • Le client veut un partenariat et veut partager les profits. Vous ne seriez payée que lorsqu’il y aura un profit, si profit il y a…
  • Le client veut un rabais parce qu’il vous donnera beaucoup de travail. Même s’il l’affirme, rien n’est garanti en ce sens.
  • Le client veut un rabais parce qu’il placera votre lien sur son site et que ça vous donnera de la visibilité. Je suggère plutôt à mon client de payer le juste prix et de mettre un lien d’affiliation. Comme ça, si un client qui s’engage à collaborer avec moi provient de son site, je lui verserai une commission avec plaisir.
  • Le client est vague sur ses besoins, les services qui l’intéressent, le volume et la fréquence du travail.
  • Le client est agressif et veut contrôler la conversation.
  • Le client ne signe pas l’entente. Vous ne commencez pas le travail tant que l’entente n’est pas signée.
  • Le client signe une entente et puis ne donne plus de nouvelles pendant des mois, pour ensuite demander une nouvelle entente et recommencer le cirque. Ce client veut vous « retenir » en cas, un peu comme le client qui est toujours en urgence. Ce n’est pas un bon client pour vous.
  • Vous sentez que ce client veut une employée. Il vous traite déjà comme sa subordonnée au lieu de vous traiter comme son égale. Il ne respecte pas votre horaire, vos délais, vos conditions. Vous êtes entrepreneure aussi, avec une entreprise à gérer, donc vous êtes son égale.
  • Dès le premier courriel, le premier appel, vous ne vous sentez pas bien. Écoutez votre intuition.

Si vous débutez comme adjointe, vous vous dites peut-être « Mais si je dis non à ces gens, je n’aurai jamais de clients ». C’est normal de penser ceci, car c’est votre peur et votre manque de confiance qui vous parlent. Ne les écoutez pas. Tout être humain mérite d’être respecté et reconnu pour la valeur qu’il apporte. Si vous vous dites plutôt que les bons clients existent, qu’ils n’attendent que vous, et que vous vous organisez pour qu’ils vous trouvent, vous réussirez!

Si vous avez besoin d’aide pour mettre en place votre plan de marketing avec confiance, je vous invite à profiter d’une de mes retraites virtuelles. Le temps que nous passerons ensemble sera consacré uniquement à la réalisation de VOS objectifs.

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.