fbpx

Je fréquente plusieurs groupes et je suis étonnée à chaque fois que je vois passer une demande pour des cours de perfectionnement ou de spécialisation « reconnus par le ministère ». Comme si c’était un gage de qualité!

Avec presque 20 ans d’expérience en affaires, je peux te confirmer que le client s’en fout complètement que tu aies suivi une formation reconnue ou non.

Ce que le client veut, c’est que tu sois compétente et que tu livres tes promesses.

Rares sont ceux qui vont demander à voir tes certificats.

D’ailleurs, les fameux cours « reconnus » sont souvent conçus par des fonctionnaires qui n’ont aucune expérience sur le terrain et contiennent plus de théorie que d’exemples concrets.

Si j’ai le choix entre une formation avec quelqu’un qui a de l’expérience avec l’outil ou la stratégie que je veux utiliser, et une formation « reconnue » par le ministère, je vais prendre la première.

Tu doutes de la qualité d’une formation?

Lis bien la page de vente et les témoignages, s’il y en a.

Écris à l’expert et pose-lui des questions, si tu doutes.

Dans certains, cas, plusieurs comme moi peuvent même te proposer d’en discuter de vive voix.

PS : voici d’autres façons pour moi de t’aider :

1. Si tu es autodidacte, que tu songes à te lancer et que tu te demandes ce que ça prend et par où commencer, l’ebook Adjointe virtuelle d’excellence – Comment démarrer son entreprise d’assistance virtuelle sur des bases solides te fournira des réponses.

2. Si tu as besoin d’être guidée, étape par étape, dans l’établissement de ton entreprise d’adjointe virtuelle, la formation Devenir adjointe virtuelle t’aidera à y arriver. Tu auras de plus accès à du coaching privé avec moi et un accès à vie au Club des AV.

3. Si tu es déjà lancée et tu aimerais du coaching privé, c’est par ici.

4. Si tu as plus de cinq ans d’expérience comme adjointe virtuelle ou OBM et que tu veux accéder à mon petit groupe Pro-AV, réponds simplement à ce courriel.

 

Pin It on Pinterest

Share This