Une des décisions les plus difficiles de ma vie d'entrepreneure

Facebook m’a rappelé un souvenir doux-amer récemment. C’est ce qui m’a inspiré cette publication.

Le 10 avril, j’ai réalisé que ça fait 15 ans que j’ai pris une des décisions les plus difficiles de ma vie d’entrepreneure.

J’ai mis fin à une collaboration de sept ans avec ma première cliente, celle qui « m’a donné ma chance » quand je me suis lancée.

C’est cette cliente qui m’a aidée à faire la transition de salariée à adjointe virtuelle. Elle m’a référé plusieurs de mes premiers clients et je suis reconnaissante de tout ce que j’ai appris en la côtoyant.

Au début, j’étais confortable de travailler dans l’ombre.

Puis, j’ai commencé à explorer ce qui me distingue, à briller à mon tour. J’avais d’autres clientes qui m’encourageaient dans cette direction. Ma cliente s’est sentie menacée. Elle a eu l’impression de perdre sa place et s’est mise à se méfier.

Je ne voulais faire d’ombre à personne, moi. Je voulais seulement pouvoir briller de tous mes feux, dans toute mon unicité. Je voulais prendre MA place. J’ai fait preuve de tact envers ma cliente qui se sentait un peu détrônée. Je la ménageais, mais ça a fini par affecter notre relation. Elle m’a même accusée – à tort, évidemment – d’avoir volé sa façon de travailler pour les donner à une autre cliente qu’elle m’avait référée.

C’était quand même étrange puisqu’elles ont toutes deux étudié dans les mêmes écoles de coaching, se sont côtoyé pendant plusieurs années. C’était normal que leurs modèles d’affaires se ressemblent.

Le 22 mars 2009, j’ai pris mon courage à deux mains et lui ai écrit une longue lettre (j’en ai gardé une copie) dans laquelle je l’ai remerciée d’avoir cru en moi et de m’avoir soutenue dans mes débuts. Je lui annonçais la fin de notre collaboration en date du 10 avril 2009.

J’ai tellement pleuré en rédigeant cette lettre. Je savais que je mettais fin à une relation d’amitié en même temps, que je ferais le deuil de plusieurs rituels que nous avions.

J’avais tellement peur d’envoyer cette lettre. C’était une coach très connue dans le milieu des affaires en Outaouais. Allait-elle essayer de me nuire? Allais-je pouvoir remplacer cette perte de revenus?

Comme tu peux le constater, tout s’est bien passé. J’ai eu d’autres belles collaborations qui ont duré longtemps et en me donnant la permission de passer à l’action, j’ai pu créer de grandes choses dont l’Académie des adjointes avec ses nombreuses formations, les livres que j’ai publiés, etc.

Dans ta vie d’entrepreneure, tu vas sûrement devoir mettre fin à une collaboration toi aussi. Que ce soit parce que ça ne fonctionne pas au niveau de la relation professionnelle ou simplement parce que tu as envie de changer de direction, d’offrir d’autres services que ceux que tu proposais au départ.

Ce ne sera pas facile, mais dis-toi qu’en mettant fin à cette collaboration, tu fais de la place pour que ce soit encore mieux. Tu mérites ce qu’il y a de meilleur dans ta vie personnelle et professionnelle.

Je t’invite à écouter un épisode du Café pour emporter où je te donne des pistes pour que cette transition se fasse en douceur.

Pin It on Pinterest

Share This